16
juil
13

Déménagement

Alors, oui, ce blog existe encore…

Il va bouger incessamment vers : http://fievres.2038.net  (les anciens articles sont déjà importés là bas, je dois encore régler les redirections 301 depuis wordpress.com histoire que les chercheurs de bébé qui fument puissent retrouver leur googlerie favorite (mais wordpress.com facture ça un bras les redirections 301 les chiens !. 13$/an pour générer une ligne de code dans un fichier .htaccess j’avoue que ça me fait peine…)

Ça doit être l’été, j’ai comme un vague chatouillis de me remettre à publier :)

Ah au passage, j’ai aussi un shaarli (une collection de liens courts, partagés, visible là : http://2038.net/links où je publie des trucs glânés au fil de mes flux RSS et de mes balades sur le web.

Quoi qu’il en soit, s’il y en a qui m’ont encore dans leurs lecteurs de flux, voilà, je suis pas mort :)

 

 

05
juil
11

Tuto4pc: Le nouveau cheval de Troie d’eoRezo (repiqué de Seb Sauvage)

Cet article n’est pas de moi, il s’agit d’une republication d’un article de seb sauvage, sans l’autorisation de son auteur  (mais ses articles son en  licence CC BY-NC 2.0) pour la simple et bonne raison que l’auteur s’est vu contraint de le retirer suite à une mise en demeure de la société des avocats de la société Tuto4pc, que l’article en question embarrassait à quelques jours de leur intruduction en bourse.

Au cas où les dits avocats se feraient une joie de m’adresser une pareille mise en demeure, je vous renvoie à mes conditions d’utilisation  de ce blog et je vous prie fermement d’aller vous faire voir ailleurs, je n’obtempérerai pas.

Vous pouvez toujours vous adresser à mon hébergeur afin qu’il retire le billet, ou clôture mon compte, mais dépêchez vous, l’horloge tourne et l’introduction en bourse de tuto4PC n’est qu’une question de jours.  Et franchement je ne vois pas pourquoi les promoteurs d’un système dont le business model consiste à enculer ses utilisateurs à sec avec une poignée de graviers  devraient profiter grassement.

A on sens il est donc vital de publier l’information. En outre, le contrat d’utilisation de Tuto4pc est de nature publique, et je ne vois pas pourquoi il serait mal d’en publier des extraits. D’autant que les investisseurs éventuels devraient être prévenus de la réputation extrêmement négative de eoRezo et de Tuto4PC et des risques très réels qu’ils courent de voir Tuto4pc s’effondrer après quelques mois d’activité en raison de leur très mauvaise réputation au seins des communatés d’internautes et leur investissement fondre comme neige au soleil.

Voici donc l’article de, in extenso retrouvé dans le cache de google :

Il n’y a pas de petits profits.

Les tutoriels, ce n’est pas nouveau. CCM et le Site du Zéro en font depuis de nombreuse années. Des tonnes.

Comment faire du fric rapidement ? Simple ! Publiez des tutoriels assaisonnés d’adware/spyware ! C’est facile et pas très fatiguant:

  • Écrivez quelques tutoriels (c’est à la portée de beaucoup de monde)
  • Allez chercher quelques éditeurs d’adware et spywares (eoRezo et autres).
  • Mélangez, secouez
  • Profitez !

C’est le modèle de Tuto4pc. Et le PDG trouve que ce business-modèle est "innovant". Woao… des spywares dans des tutoriels, putain, c’est révolutionnaire. Ça vaut bien l’introduction en bourse.

Attendez, le plus beau c’est le contrat d’utilisation (J’espère que vous avez l’anus en béton armé pour consulter ces tutoriels):

LES INFORMATIONS COMMUNIQUEES PAR LES UTILISATEURS SERONT CONSERVEES DANS UN FICHIER INFORMATISE APPARTENANT A LA SOCIETE TUTO4PC ET SONT SUSCEPTIBLES D’ETRE COMMUNIQUEES AUX PARTENAIRES COMMERCIAUX DE TUTO4PC, ET/OU A TOUT TIERS

Donc toutes les infos que vous donnez à tuto4pc seront vendus à d’autres entreprises. Attendez, ce n’est pas fini:

L’UTILISATEUR ACCEPTE DE RECEVOIR DE L’TUTO4PC ET/OU DE SES PARTENAIRES DES OFFRES COMMERCIALES SUR SON TELEPHONE PORTABLE PAR SMS OU MMS.

Vous allez donc être pourri de SMS de publicité.

Les dits composants peuvent faire apparaître, sur l’écran de l’Utilisateur, des messages publicitaires ou autres informations de la part d’TUTO4PC ou d’annonceurs tiers

Votre PC aussi.

L’Utilisateur accepte que les services proposés par TUTO4PC associés aux logiciels téléchargés et en particulier les Logiciels TUTO4PC, puissent modifier les paramètres de navigateur WEB (bookmark, page d’accueil, onglet).

En prime, ils vont détourner la page d’accueil de votre navigateur (avec lo.st), bidouiller vos bookmarks et onglets.

TUTO4PC peut être amené à recueillir des informations concernant les adresses des sites internet préalablement visités par l’internaute.

Ils vont piocher allègrement dans votre historique de navigation.

L’Utilisateur autorise les mises à jour et/ou les installations automatiques des Logiciels TUTO4PC et de tout logiciel de sociétés tierces accessibles par l’intermédiaire de TUTO4PC.

Autrement dit TUTO4PC vend votre PC à d’autres sociétés qui pourront installer ce qu’elles veulent dessus. Installez un tutoriel, et vendez votre âme.

Les dits composants restent actifs à tout moment afin de contrôler et d’assurer la fourniture du service de TUTO4PC, et d’autres fonctions telles que celles décrites dans le présent paragraphe.

D’autres fonctions "telles que", mais pas que celles-là ? Lesquelles ?

La responsabilité vis-à-vis de l’utilisateur en matière d’utilisation ou d’utilisation incorrecte des Logiciels TUTO4PC ou d’un logiciel de société tierce accessible par l’intermédiaire des Logiciels TUTO4PC ne saurait en aucun cas être attribuée à TUTO4PC ou à ladite société tierce.
[...]
TUTO4PC et toute société tierce permettant l’accès à son logiciel par l’intermédiaire des Logiciels TUTO4PC n’acceptent aucune responsabilité en ce qui concerne les dommages susceptibles de résulter du téléchargement et/ou de l’utilisation des Logiciels TUTO4PC et/ou de tout logiciel de société tierce accessible par l’intermédiaire des Logiciels TUTO4PC.

Traduction: Si les logiciels installés par Tuto4PC ou ses partenaires vont foutre la merde sur internet, c’est pour votre gueule, c’est vous le responsable.

La société TUTO4PC tranchera souverainement tout litige relatif à l’interprétation du présent règlement. Il ne sera répondu à aucune demande téléphonique concernant l’interprétation ou application du présent règlement.

Une question sur le contrat ? Une contestation ? Allez vous faire foutre. C’est nous qu’on dit comment ça se passe.
Tout ça… pour des tutoriels ? Ils se foutent de notre gueule ?

J’ai regardé le tutoriel Photoshop sur le château dans les nuages, ça ne casse pas 3 pattes à un canard. C’est un bête masque entre deux images.

Franck ROSSET, Président Directeur Général… de quoi ? La société Tuto4PC mentionnée dans le contrat précédent n’existe pas. TutoGroup non plus. Aucune trace dans le registre des sociétés françaises (ou alors j’ai mal cherché). D’ailleurs il n’y a aucun numéro de SIRET sur leur site web. En grattant un peu, on voit que le domaine est domicilié au 14 rue Lincoln, 75008 Paris. Et devinez qui on trouve à la même adresse ? eoRezo, grand pourvoyeur d’adware/spyware ! En fait, tuto4pc n’est qu’un prétexte: C’est qu’une nouvelle voie que cherche eoRezo pour atteindre plus d’ordinateurs. Ils le disent eux-même.
Quand je vois tout le travail fait sur CCM, le SDZ ou les dizaines d’autres sites communautaires depuis plus de 10 ans et les tonnes de tutoriels gratuits sans contrepartie, le modèle économique de tuto4pc me fait gerber. Non pas que je reproche aux gens de gagner de l’argent en écrivant des tutoriels. Pas du tout. Mais carotter l’ordinateur des internautes avec des spyware et piller leur vie privée pour gagner de l’argent, ça c’est minable.

Maintenant on pourra rétorquer que les internautes qui installent ces merdes ont accepté le contrat d’utilisation en toute connaissance de cause, mais personne n’est dupe.

Et non, ce n’est PAS INNOVANT.
(Un grand Merci à Ludovic pour m’avoir donné l’info.)

Moi je ne sais pas pour vous, mais personnellement après avoir lu ça je serai quelque peu circonspect, pour le moins, quant à l’utilisation de cette bouse, et je serais investisseur, avec la réputation sulfureuse que ce machin se traîne, j’irais placer mon pognon plutôt ailleurs :)

23
oct
10

Le doux visage de la tyrannie

Depuis plusieurs mois, je me tais. C’est une forme de lassitude qui est venue insidieusement, s’est glissée en moi sans que je m’en rende bien compte. C’est qu’on a tous une capacité d’indignation au-delà de laquelle, lorsqu’elle est atteinte, ne reste que la résignation.

A quoi bon en effet s’insurger, tous les jours à propos d’une nouvelle injustice, d’un nouveau scandale ? Le bruit qu’on fait ne sert plus a rien, il ne reste pas d’oreilles pour l’entendre, que ce soit celle de nos représentants, ou celles de nos concitoyens.

Nous sommes entrés dans une période très noire de notre histoire, et lorsque je dis cela c’est en pesant mes mots.

Le nazisme, le fascisme, le stalinisme, le franquisme et autres dictatures du vingtième siècle avaient au moins un avantage : le mal, pur et sans fard, ne se donnait pas la peine de se cacher. Les tyrans, sûrs de leur bon droit, y avançaient sans état d’âme massacrant à tour de bras, emprisonnant leurs opposants, usant de la torture, de la coercition, du meurtre et du génocide comme un moyen, efficace, de contrôler les masses.

Il est vrai que lorsque le moindre écart peut vous conduire à vous faire jeter du haut d’un hélicoptère pour servir de nourriture au requins, ou dans un camp de rééducation par le travail où vous finirez inéluctablement ou presque mort d’épuisement et de faim, vous avez tendance à mesurer vos paroles.

Tous, nous sommes bien heureux de vivre à une période et dans des contrées où ce type de barbarisme n’a plus court. Les occidentaux, dans leur grande majorité on renoncé à massacrer ouvertement leurs contemporains. C’est tant mieux me direz vous. Ouf tout ça est derrière nous et bon débarras !

C’est que, nos gouvernants sont civilisés.. Et quand je parle de nos gouvernants, je n’évoque pas forcément les politiciens. Civilisés, et hautement intelligents. On a bien compris de toutes parts (sauf chez quelques réfractaires) que le génocide c’est inefficace, le meurtre et l’emprisonnement politique assez mal vu dans l’ensemble, et surtout, c’est contre-productif : si on massacre une population on se prive d’une force de travail, si l’on emprisonne sans discernement les opposants, on suscite l’indignation, voire un climat de révolte parmi ceux qui les soutiennent.

Et du reste, pourquoi en effet adopter des méthodes qui n’auront pour résultat au final que de générer davantage d’opposants, de donner du grain à moudre à ceux qui ne sont pas d’accord voire, de leur faire prendre les armes ? Si l’occident désapprouve les méthodes de la junte Philippine, ce n’est pas tant par vertu que parce qu’elle donne un mauvais exemple.

Chez nous (et je parle au sens large des « démocraties » modernes) on a bien réalisé que ces méthodes sont au final plus coûteuses que celles qui se sont mises en places depuis quelques dizaines d’années.

Si l’on veut contrôler la plèbe, point n’est besoin de la battre, il suffit de la décerveler.

Lorsqu’on remplace dans l’esprit commun un idéal de liberté, de croissance de l’individu, d’échanges, de solidarité par une volonté de possession, un triomphe de l’individualisme, un repli sur soi-même ou sur sa petite communauté, on n’a plus besoin de chaînes ou de barbelés. Les chaines sont alors dans les esprits de tout un chacun.

On crée artificiellement des besoins, qui occupent l’esprit de tout le monde, et se garantit ainsi qu’occupé, le peuple ne songera pas à la révolte.

Certes, on sait bien que ça ne suffit pas, il reste toujours une poignée de mécontents. Et à ceux-là on donne aussi du grain à moudre. Loin de limiter comme on pourrait le craindre, la liberté d’expression, on la noie dans le bruit, et tant pis si un scandale gênant surgit de temps à autre, ça ne durera que le temps qu’on l’étouffe sous un bruit médiatique encore plus violent.

Bien sûr il ne sera pas question de tolérer les vrai opposants, ceux qui pourraient gêner le cours des affaires, mais pour ceux là, on pourra toujours créer un délit, les taxer de terrorisme, les piéger d’une façon ou d’une autre et les livrer à la vindicte populaire.

Dans le fond, en France, même si les méthodes de ce gouvernement laissent à désirer, nous avons de la chance : Le petit Nicolas est un maladroit, un énervé, un impulsif, un enfant colérique et capricieux dont l’autoritarisme incontrôlé dessert les buts. Il nous construit gentiment un état policier, à coup de novlangue, de décrets impopulaires, de lois plus ou moins scélérates, bâclées sans vraie réflexion sur leurs effets désirés à long terme.

Nicolas gouverne comme un empereur romain, comme une junte Philippine : il est dans la réaction, pas dans la réflexion. Certes, l’agitation perpétuelle, le sens du « JE fais quelque chose » (pour vos retraites, pour la protection contre les pédonazis, pour la sécurité, pour ..) donne de la matière aux médias mais au fond ce type ne restera qu’une petite tache sans importance dans le cours de l’histoire aussi oublié que le défunt René Coty.

L’influence en revanche des groupement d’intérêts qui le poussent lui et d’autres au travers du monde, elle, ne va pas cesser demain de se faire sentir.

Chez nous, demain ça se traduira probablement par une marionnette plus intelligente aux manettes de la législature, et probablement par l’ablation insidieuse et plus fondamentale de notre capacité de révolte, d’indignation, jusqu’à ce qu’enfin nous tendions volontairement nos poignets aux tyrans pour qu’ils nous enchaînent, et ce après nous être arraché nous-mêmes les yeux et bouché les oreilles.

La dictature camarade, de nos jours elle est photoshopée sur papier glacé, elle crache de l’euro-million en guise de rêves, elle distribue des paillettes éblouissantes sur tes écrans, elle invente tes besoins, elle t’empêche de penser, de réfléchir en parasitant ton « temps de cerveau disponible ».

Et si tu as besoin de t’indigner, ne ‘inquiète pas, il y aura toujours un terroriste, une mère congeleuse de bébé voire, quelle chance, une catastrophe naturelle pour retenir ton attention et exiger de ton député qu’il fasse quelque chose. Ton cerveau, distrait, occupé, n’aura jamais le temps de réfléchir aux raisons qui font que bien que toutes les conditions de ton bonheur soient réunies tu te sentes si malheureux, si inadéquat au fond de toi.

Au soir de ta mort, il ne te restera qu’à regretter alors de n’avoir pas vécu comme Sénèque l’enseignait et d’avoir gâché chacun de tes jours a des broutilles, tandis que se perpétuera sur tes descendants l’emprise des doux tyrans.

01
sept
10

Grand calme

Vous avez remarqué comme c’est calme ici depuis quelques temps (voire quelques mois…) ?

Cela dit ça me titille de republier un peu. Ce ne sont pas les raisons de s’énerver qui manquent. Ce qui manque un peu tout de même c’est la motivation.

A force de voir chaque jour des scandales plus énormes les uns que les autres émailler la vie politique, des lois stupides proposées dans le feu de l’actualité, d’autres plus insidieusement liberticides, ou outrageusement clientélistes se glisser à la faveur d’un amendement obscur, on fini par se sentir blindé, voire quelque peu dégoûté. Et c’est un tort. Le dégoût conduit au silence, et c’est à la faveur du silence que nos gouvernants peuvent se sentir tout permis. Bref il serait temps que la majorité silencieuse se remette à l’ouvrir.

14
avr
10

Le principe de précaution… et ses effets pervers

On vit une drôle d’époque.. Je m’en faisait l’autre jour la réflexion, faite à la fois d’avancées technologiques sans précédent dans tous les domaines et d’une trouille rampante digne des grandes peurs de l’an mil (et accessoirement de l’an 2000) face à ces avancées justement.

Remarquez, l’histoire récente (et un peu moins récente, que les moins de 20 ans me pardonnent) aurait tendance à donner raison à ceux qui préconisent la précaution.. Que ce soir la thalidomide, l’amiante, certaines substances n’ont pas eu que des effets bénéfiques sur l’ensemble de la société, c’est le moins qu’on puisse en dire.

Cependant, il y a un grand pas, qu’à mon avis nos sociétés sont en train de franchir, de la précaution à la frilosité. Qu’il s’agisse d’empêcher les gens de s’établir dans des zones potentiellement inondables, de bioéthique, de dangerosité supposée ou redoutée à tort ou à raison de malades mentaux, l’opinion publique ou plutôt ceux qui professent de la faire et de la défaire, voudrait qu’on applique dans tous les cas de figure possible le principe de précaution, qu’on n’envisage surtout pas la mise sur le marché d’un médicament, d’une substance, au motif qu’on ne connait pas les conséquence qu’elle pourrait engendrer à 10, 20 ans voire deux siècles de là. qu’on ne sait pas si une tempête pourrait frapper telle ou telle zone dans 3 mois ou 3 siècles.

C’est après tout en un sens assez louable. Qui ne voudrait se sentir en sécurité ?… Ah sécurité, voilà le mot qui fâche.. Car au fond ce "principe" n’est que l’expression d’une peur, pire même de la peur d’une chose qui pourrait ne même pas affecter ceux qui l’éprouvent.

L’emmerdement c’est que la peur est un marché.. pour les politiciens qui l’exploitent..( peur de mourir avant de partir en retraite, peur du voisin, du jeune, de l’étranger, du voleur de ton emploi ou de l’incendiaire de ta voiture), pour les médias qui en font leurs choux gras, y compris ceux que j’aurais tendance à considérer comme plus respectables que d’autres.

La peur institutionnalisée, fait vendre, fait voter "dans le bon sens", redonne du peps à une popularité politique déclinante. Qu’on agite le chiffon rouge de l’insécurité, et madame Michu s’empresse de trembler, et d’approuver qu’en haut lieu on se préoccupe d’elle.

Sauf que bien sur en haut lieu, on s’en fout de madame Michu. Ce dont on ne se fout pas c’est de son bulletin de vote, et lui faire peur dans un premier temps, et dans un second temps prétendre "résoudre le problème" à grand effets de manches et d’annonce est une des méthodes favorite des démagogues de tous bords.

Mais ce fameux "principe", n’est pas utilisé que par les politiques, loin s’en faut. Telle association revendiquera au nom du "principe de précaution" qu’on interdise telle ou telle avancée technologique. Pas plus tard qu’il y a quelques mois, les bibliothécaires parisiens se sont mis en grève au prétexte que les spots WiFi leur engendraient des migraines (à mon sens très certainement psychosomatiques) et la mairie de Paris a du reculer leur généralisation.

En son temps, le train aussi a été victime du "principe de précaution". Nombre de voix s’élevaient contre les vitesses excessives des locomotives (à cette époque on devait tout de même friser le 40 km/h) qui allaient causer des dommages irrémédiables aux passagers.

Le principe de précaution, c’est la peur de l’inconnu, l’expression du repli sur soi, sur le connu. Si l’humanité l’avait appliqué depuis ses débuts dans son ensemble, on en serait encore à bouffer du steak de mammouth au fond d’une caverne confortable (non qu’il n’y ait pas quelque bon sens à désirer une vie simple).

Alors, bien sûr qu’avant la mise sur le marché de tel nouveau médicament, la généralisation d’une technologie, il convient de mener quelques études sérieuses (et indépendantes, parce qu’un tiers payé par ceux-là mêmes qui veulent commercialiser une nouveauté ne rendra jamais un rapport objectif, ou celui-ci sera enterré par le commanditaire) sur les conséquences éventuelles, on ne veut certainement pas revoir des horreurs du type Thalidomide. Mais une fois celles-ci menées honnêtement sans conclusion définitive dans un sens ou dans l’autre doit-on enterrer un progrès simplement parce qu’"on ne sait jamais" ?

10
déc
09

Et aujourd’hui un petit trackback chez Seb Sauvage

Seb Sauvage, dont je suis un fervent lecteur (silencieux parce que son système de blog ne permet pas les commentaires, c’est un choix… en même temps j’imagine qu’il n’a pas envie de s’emmerder à les gérer), Seb sauvage donc, nous livre aujourd’hui une opinion intéressante sur la numérisation des livres par Google. avec laquelle je suis plutôt d’accord.
Allez lire, c’est là : http://sebsauvage.net/rhaa/index.php?2009/12/10/09/51/20-sarkozy-est-hostile-au-numerique

05
déc
09

Un peu de zike dans un monde de brute

Un pote à moi m’a envoyé ça, et c’est vraiment pas mal du tout à mon humble avis :

Ils on aussi un myspace : http://www.myspace.com/pomplamoosemusic et même un iTunes, pour ceux d’entre vous qui ont succombé à Apple: http://tinyurl.com/PomplamooseITunes




RSS/XML

Ils ont dit..

When they kick out your front door, how are you gonna come? With your hands on your head or on the trigger of your gun? [The Clash - Guns of Brixton] (pour les non anglicistes, y'en a :) Quand il exploseront ta porte d'entrée tu va sortir comment ? Tes mains sur la tête ou sur la détente de ton flingue ?
avril 2014
L Ma Me J V S D
« juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

les 10 dernières notables de Google :

• bebe république C'est sur qu'il y a encore du chemin avant son àge adulte
• cigarette et fesses J'ose espérer que c'est juste une combinaison esthétique...
• assassinés des bébés chinois D'accord, y'en a beaucoup, mais tout de mème.
• photo apoile de ma mere Euh, ben pas chez moi, je suggère de chercher dans les placards, les vieux albums...
• enquete actrice porno depression Un sociologue ?
• que risque les trafiquants de cigarettes Des ennuis...
• fille veut perdre sa virginite Mmm naviguer sur mon blog n'est peut-être pas la méthode adéquate pour ce faire. Enfin moi, je dis ça, va savoir...
• marie-thérèse de givry Euh???
• tintin tout nu Y'en a qui ont une vie sexuelle étonnante, jvous jure
• test de drogue pour entrer a la legion On sent comme une inquiétude chez ce garçon non ?

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.